Newsletter Flux RSS Favoris Nous contacter Besoin d'aide A propos
Prochaine Collecte :
Vendredi 22 Décembre 2017 (Salle THIERS Lillebonne)
De 10h à 13h - 15h à 19h (Autre collectes)
Dons en 2017
1108
Mise à jour le 25/11/2017
Donnersonsang.com > Historique > Détails de l'Histoire >

Détails de l'Histoire
Détails de l'Histoire
   Premières expériences sur l'Homme
   Landsteiner et les Groupes Sanguins
   Un demi-siècle de progrès

Premières expériences sur l'Homme

Publiée le 28/08/2010

Antoine Mauroy, transfusé pour folie

Transfusion Sanguine Agneau vers l'HommeEn décembre 1667, un jeune médecin parisien, Jean-Baptiste Denis, tente une opération : le soin d'une maladie mentale par transfusion. Son patient, Anthoine Mauroy, 34 ans, déambule nu dans les rues de Paris et multiplie les exactions. Pour le soigner, Denis se propose de retirer son sang, siège supposé de sa folie, et de le remplacer par du sang de veau, animal choisi pour sa douceur. Le succès semble au rendez-vous, car la transfusion a tellement "tempéré les fougues et les bouillons du sang du fou qu'il s'estoit endormy deux heures après l'opération, et qu'après un sommeil de dix heures, il s'estoit éveillé dans un sens fort rassis", écrit Denis au secrétaire de l'Académie royale d'Angleterre. Deux jours plus tard, Mauroy rechute dans un état de folie dangereuse, en raison, selon Denis, d'excès de vin, de tabac et d'eau-de-vie. Sa femme supplie le médecin de procéder à une nouvelle transfusion qui se conclut cette fois par la mort de Mauroy. Sa veuve réclame alors compensation et, devant le refus de Denis, se répand en calomnies dans Paris, tant et si bien que ce dernier porte plainte contre elle pour diffamation. Un premier arrêt rendu, concluant que "defenders soient faites à toutes personnes de faire la transfusion sur aucun corps humain, que la proposition n'ait été reçue, et approuvée par les médecins de la faculté de Paris, à peine de prison" (Sentence du Châtelet, 10 janvier 1670).
Laquelle faculté se montre alors fort hostile aux expériences d'un Denis qui n'était pas médecin au moment des faits. Indigné par cette décision, Denis fait appel, mais n'obtient pas davantage gain de cause.
Le 2 janvier 1670, le parlement interdit toute transfusion de sang. Il faudra attendre un siècle et demi avant que de nouvelles expériences soient tentées. Quant à la brève rémission du malheureux Mauroy ; il est probable que la fièvre résultant du choc transfusionnel ait inactivé momentanément le micro-organisme responsable de la Syphilis.

Article extrait du livre "Transfusion Sanguine, Une Grande Aventure Humaine" d'Olivier Boudot
Edité par "Mémoires d'Hommes, Histoires d'Entreprises" et les "Editions Télémaque"
ISBN : 978-2-7533-0080-4

: Denis - Transfusion - Mauroy - Châtelet -
Partager :


Le Saviez-vous :

En 1946, Marcel Bessis met au point le soin de la maladie hémolytique du nouveau-né par exsanguinotransfusion : 80% des enfants seront alors sauvés.

Recherche : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 
Accueil
Nos Actualités
Nos Articles
Toutes les définitions
A propos du site
Question ?
Contact avec la presse

Historique
La transfusion sanguine
Notre Association

Le Sang
Introduction
Composition du sang
Le Plasma
Les Plaquettes
Les Globules Rouges
Les Globules Blancs

Les Collectes
Les différents Dons
Que devient mon don ?
Comment se déroule un don ?
Nos collectes
Nos Résultats

Les DSB
C'est quoi une amicale ?
Notre bureau
Nos amis du 76
Les Associations de DSB
L'EFS
L'EFS Normandie
FFDSB
Comité Régional Hte-Normandie
UD 76

Copyright © 1985-2010 Amicale des Donneurs de Sang Bénévoles du Canton de Lillebonne Tous droits réservés - A.D.S.B.C.L., 56 rue du Havre 76170 Lillebonne, France

sang lillebonne - cause nationale - telethon - frenaye - lillebonne - efs normandie - gravenchon - plaquette - plasma - don du sang - dons - don de soi -